Intervention de Maëlle PAUGAM

Conseillère municipale à Mulhouse

Conseil municipal de Mulhouse – 10 novembre 2021

Retrouvez l’extrait vidéo de l’intervention de Maëlle PAUGAM :

Le projet de convention pluri-annuel qui nous est proposé est clairement ambitieux et exigeant, en particulier le plan d’action élaboré en matière d’éducation et de sensibilisation artistique et culturelle auprès de la jeunesse et de tous celles et ceux éloignés de la chose artistique, est remarquable et enthousiasmant. Cependant pour véritablement transformer durablement l’essai de cet indéniable effort de sensibilisation il nous paraît indispensable d’aborder aussi plus explicitement la question de la politique tarifaire de cette belle scène nationale que nous avons la chance d’avoir dans notre ville.

Tout comme il l’est mentionné dans la convention, la Filature, structure fortement subventionnée (de l’ordre de 80% de ses recettes), a vocation à être un lieu de rassemblement de toutes les populations, avec le soucis et l’exigence d’une haute qualité artistique mais aussi et surtout de démocratie culturelle. Le montant unique de 28 € la place hors tarifs réduits peut pour certains d’entre nous apparaître comme tout à fait raisonnable et à la hauteur de la qualité des créations qui nous sont proposées. Cependant le fossé entre un tarif réduit à 12€ et la place standard à 28€ peut aussi très rapidement devenir rédhibitoire pour toute personne aux revenus modestes mais ne bénéficiant pas – ou plus – des tarifs réduits car non (ou plus) allocataire du RSA ou sans problème de motricité ni famille nombreuse, mais tout de même âgé de plus de 30 ans. Par exemple, un parent isolé en mi-temps avec 2 enfants, ou même un ou une célibataire au smic.

Pour véritablement tirer profit de tout l’investissement réalisé en matière d’éducation et de sensibilisation il paraît en effet nécessaire de pouvoir proposer des places accessibles à toutes et tous à n’importe quel moment de la vie indépendamment des aléas mais aussi de leurs choix professionnels et familiaux. Ceci afin que chacun puisse continuer à fréquenter ce lieu qu’il ou elle a appris à un moment à aimer. En effet, comme cela est très justement indiqué dans la convention, la régularité de fréquentation est la garantie d’une réelle affirmation de goût et d’appropriation des œuvres proposées, et ainsi la possibilité, l’espoir de savoir trouver à travers l’art et la culture, de quoi s’apaiser et s’évader, mais aussi réfléchir et grandir, bref de construire son propre équilibre.

Après une phase critique d’épidémie telle que nous l’avons vécue où nous avons tous fait le constat que oui, la culture est essentielle, et dans un contexte ou le pouvoir d’achat – et surtout le pouvoir de vivre – d’une partie significative de nos concitoyennes et concitoyens est très fragilisé, le moment est plus que jamais approprié pour concrètement travailler à la possibilité de proposer des tarifs d’accès encore plus abordables au programme de la Filature.

Il est effectivement dommage que les tarifs standards autour de 10 euros ne soient envisageables que dans des établissements plus anciens qui disposent de place à visibilité réduite… tel que par exemple la Sinne, ou un peu plus loin de nous l’Opéra de Strasbourg ou Colmar.

L’option de la réduction des tarifs des places « dernière minute » accompagnée d’une meilleure publicité de leur disponibilité pourrait être une des pistes à explorer, voire la possibilité de « places debout » si l’on trouve opportun de s’inspirer de pratiques telles que celles d’opéras nationaux européens comme ceux de Vienne ou même celui de Bastille à Paris. Ces nouvelles offres pourraient en plus permettre une augmentation de la fréquentation de la salle sans pour autant en gréver significativement l’équilibre budgétaire. Elles pourraient bénéficier aussi aux structures partenaires telles que l’OSM (Orchestre Symphonique de Mulhouse) ou l’OnR (Opéra national du Rhin), sujet que nous avions pu d’ailleurs déjà évoquer avec la direction de l’OnR lors de comités intersyndicaux récents, et pas plus tard encore que ce matin.

Je vous remercie d’avance pour l’attention que vous pourrez porter à ces propositions, en lien avec la présidence et la direction de la Filature.