Intervention de Loïc MINERY

Vice-président m2A
Conseiller municipal à Mulhouse

Conseil d’agglomération m2A du 15 mars 2021

Retrouvez l’extrait vidéo de l’intervention de Loïc MINERY

Merci Monsieur le Président,

Je voudrais en effet revenir sur ce budget et sa signification.

Il est clair que pour cet exercice 2021 nous n’avons pas été aidés par la crise sanitaire, les arrêts d’activités qui lui ont été consécutifs et les trop faibles compensations de l’Etat.

Mais, au-delà de ces constats, ce budget 2021 manque un peu d’ambition.

Pour la partie fonctionnement, il est quand même étonnant de lire que nous regretterions presque le contrat de Cahors alors que nous dénoncions en 2018 avec force cette contractualisation abusive et imposée d’en haut. S’attacher à une gestion rigoureuse de nos deniers, bien entendu ! Mais cette rigueur ne doit pas être synonyme d’ambition bridée ! Pourquoi continuer à parler de « charges » à propos des dépenses de personnel ? Plaider pour une revalorisation des grilles indiciaires, soutenir le pouvoir de vivre de nos agents à travers les primes, c’est aussi soutenir leur pouvoir d’achat et c’est bon pour nos commerces et notre économie locale. La dette financière ne doit pas être paralysante, car n’oublions surtout pas que notre dette est avant tout écologique !

En matière d’investissement, nous sommes trop frileux. Les efforts salutaires en matière d’équipements touristiques ou de réseau de chaleur ne sont ici pas en cause. Il manque un ou des projets phares qui marqueraient tout à la fois le souci de la relance et le souci de transformation écologique et sociale du territoire. Accélérer le calendrier de réalisation du schéma directeur cyclable permet de soutenir le BTP et l’emploi, d’apaiser nos rues, de mieux respirer plutôt que d’emprunter l’impasse de l’échangeur de la Mertzau. Les millions doivent massivement servir à la transition !

Soulignons que certains projets portés par les communes sont enthousiasmants : projet global de transition à Pulversheim, ville apaisée à Kingersheim, éco-quartier à cheval sur Rixheim – Riedisheim et Illzach, et même… la nature en ville sur Mulhouse avec Mulhouse Diagonales… L’agglomération doit, elle, accélérer et franchir un cap.

Nous nous prenons une claque climatique, nous nous prenons une claque sociale. La distribution de colis alimentaires et de produits d’hygiène aux étudiants il y a maintenant presque dix jours a été une claque tout court pour qui ignorait encore les difficultés du quotidien de nos jeunes. Certains, dans la file d’attente, ont même fait allusion aux distributions alimentaires sous la Roumanie de Ceaucescu ! Nous devons répondre à ces difficultés qui ne sont pas que conjoncturelles. J’ai vu ce projet de parc vélo dédié aux étudiants pour faciliter la mobilité et c’est bien ! Allons encore plus loin, sur les mobilités, plus loin sur le logement étudiant, sur l’alimentation, avec l’ensemble des partenaires et des chefs de file.

Pour conclure et en revenir au budget et à son ambition, je pense que nous n’allons pas assez loin. C’est dommage.

Merci

Loïc MINERY