Des aménagement cyclables pour faciliter la sortie de crise en permettant d’assurer la distanciation physique et une baisse de la pollution !

Constatant les difficultés d’application strictes des mesures de distanciation physique pour les piétons et les cyclistes telles que recommandées par les autorités sanitaires et gouvernementales ;

Constatant la contradiction évidente entre des voiries automobiles d’une largeur souvent de 5-8 mètres très peu fréquentées et des trottoirs, voies vertes, pistes cyclables aux largeurs n’excédant que rarement les 2m, parfois encombrées ;

Déplorant que de nombreuses infrastructures cyclables à Mulhouse ont été interdites à tort aux cyclistes au motif qu’elles ne serviraient que pour faire du sport ou se promener…avec pour résultat des usagers du vélo contraints de se déporter sur des grands axes où les excès de vitesse sont récurrents et se retrouvant mis en danger (sans considérer le risque d’encombrement des urgences) ;

Considérant la nécessité d’un déploiement d’aménagements tels qu’ils ont vu le jour un peu partout dans le monde (Amérique latine, grandes villes nord-américaines, Allemagne, Autriche…) et tels qu’ils sont déployés à Montpellier, Paris, Grenoble, Toulouse, Nantes, au Mans,en Seine-Saint-Denis…

En complémentarité d’une politique de libre accès aux transports en commun afin de prévenir les congestions automobiles et de combattre les pollutions (NOx, particules fines…) sources de surmortalité et facteurs aggravants de circulation du virus ; en prenant également en considération les récentes études qui rappellent que plus de 10 000 vies ont été épargnées en Europe rien qu’avec la réduction de la pollution de l’air en moins d’un mois avec les mesures de confinement,

Mulhouse Cause Commune demande en urgence et conjointement à la Ville de Mulhouse, à Mulhouse Alsace Agglomération et à la Préfecture du Haut-Rhin :

  • De lever l’interdiction de circulation sur les pistes cyclables et voies vertes injustement et dangereusement interdites aux cyclistes et piétons,
  • De s’activer pour déployer massivement des aménagements cyclables temporaires à vocation définitive, aisés à mettre en place, en utilisant prioritairement les 2×2 voies automobiles, la suppression d’un sens de circulation, la fermeture de rues aux véhicules… tel que recommandé par le Cerema – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement 
    Vous trouverez nos propositions d’axes pour Mulhouse ci-après.
  • De soutenir et promouvoir par tous les moyens une politique vélo/piétons enfin ambitieuse, soucieuse du partage équitable de l’espace public, de la réduction de la pollution de l’air et des maladies associées, de lutte contre le changement climatique, et déterminée à ne plus tolérer le fléau du stationnement anarchique.