Intervention de Nadia EL HAJJAJI

Conseillère municipale de Mulhouse et conseillère communautaire M2A

Conseil municipal du mardi 15 décembre 2020

Intervention sur le point 3 de l’ordre du jour
Budget principal et budgets annexes : vote du budget primitif 2021

Madame le Maire,
Cher.e.s collègues,

Ce budget primitif et politique reflète bien le chemin que vous comptez faire prendre à Mulhouse, bien loin du cap que nous portons pour notre ville. C’est un budget bien ficelé mais c’est un budget qui traduit véritablement des arbitrages de droite.

Votre volet social reste relativement timoré à notre sens d’autant plus qu’il ne s’appuie pas sur des données objectives et actualisées, sans compter que la crise du COVID est passée par là.

Et pour cause nous avons deux visions bien différentes.  Là où vous y voyez de l’assistanat, nous y voyons solidarité. Là où vous avez une approche catégorielle, nous avons une approche globale et articulée. Là où vous voyez de la méritocratie au travers du travail, nous nous apportons une vision adaptée à un monde en pleine mutation

Toujours selon votre logique, la nature est un élément de décor publicitaire, dans la nôtre la nature est le cœur battant d’aujourd’hui et de demain. La question fondamentale est : Quel monde souhaitons-nous ? Quel avenir voulons-nous laisser à nos enfants ? Nous nous demandons vraiment quelle ambition, quelle vision vous avez pour construire le monde de demain, la ville de demain, Mulhouse de demain.

Aujourd’hui, vous portez la gratuité des transports en commun pour les plus de 65 ans. Nous portons la gratuité des transports pour tous.
Vous portez la résidentialisation les logements. Nous priorisons sur le permis de louer.
Là où nous portons une ville réconciliée avec la nature, vous portez une transition énergétique relativement floue.

En effet dans la transition énergétique relativement floue, on y retrouve une ville du quart d’heure valable dans une ville comme Paris mais est inadaptée dans une ville comme Mulhouse. Porter Mulhouse positivement ne signifie pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Pour être vraiment utile à Mulhouse, il faut viser l’apaisement des rues :
– en réduisant le transit en ville et notamment en centre
– en mettant en place des zones à trafic limité
– en élargissant la piétonisation
– et en multipliant les zones 30

Les transports en commun gratuits pour les plus de 65 ans est une approche totalement catégorielle. La question qui se pose à Mulhouse c’est la gratuité pour tous avec une approche globale préparée et progressive, avec un déploiement par phases par exemple la gratuité les week-ends, la gratuité automatique lors des pics de pollution, etc. Votre priorité est d’injecter 540 000€ pour votre engagement de campagne alors que nous sommes en pleine crise sanitaire, économique, sociale et une crise écologique qui s’accentue.

On a bien noté que pour le fonds de solidarité Covid vous diminuez le budget à 100 000€ ce qui équivaut à une navette électrique. Par ailleurs est-ce que l’objectif d’utiliser 150 000€ cette année pour répondre efficacement aux besoins de solidarité des habitants sera atteint en sachant que si vous ne les attribuez pas d’ici le 31 décembre, ils seront perdus.

En ce qui concerne le budget de mise en place du CCAS à 70 000€, ce qui équivaut à peu près au financement d’un banc place de la Réunion, est-ce que ce sera suffisant pour répondre aux besoins de notre ville ?

Finalement ce budget primitif propose un programme politique de droite mais répond-il aux besoins de Mulhouse et de ses habitants ?

Retrouvez l’extrait vidéo du Conseil municipal :