Tribune politique de Mulhouse Cause Commune
Magazine M+ web
septembre 2021

La politique cyclable déraille à Mulhouse !

Faire le choix du vélo au quotidien est une résolution répandue mais trop souvent écartée par la difficulté et la dangerosité des itinéraires. Mulhouse concentre les aménagements repoussoirs alors que tant de villes passent à la vitesse supérieure, dans l’espace rhénan comme ailleurs. Les avantages sont inestimables : moins de bruit, moins d’AVC, moins de danger, une ville apaisée, moins congestionnée.
Pourquoi alors Mulhouse pédale-t-elle toujours dans la choucroute ?

Depuis les expérimentations d’aménagements cyclables après le premier confinement, la majorité de Mulhouse bricole comme jamais : itinéraires abandonnés, aménagements maintenus mais avec des plots de chantier bien usés, nouveaux tracés improvisés… Tous ont un point commun : le bitume n’est plus refait, on bouche quelques trous et puis basta ! C’est la solution du provisoire, au rabais.

L’adjointe en charge de la voirie et des espaces publics annonçait une véritable vélorution pour mi-2020. Les annonces spectaculaires se sont vite dégonflées. On nous promet fièrement 2 millions d’euros pour le vélo sur le mandat mais sans aucune planification. A titre de comparaison : à Strasbourg, 120 millions sont injectés pour parfaire un réseau plus étoffé et à Anvers, ville jumelée avec Mulhouse, c’est près de 400 millions qui sont consacrés à la politique cyclable.
Est-ce qu’un petit voyage d’étude ne serait pas judicieux à prévoir ?

Nos propositions concrètes :

- créer dès à présent de nouvelles voies dédiées au vélo, avec le principe des vélorues et la semi-piétonisation de certains axes

- 2021-2022 : suppression progressive des 2×2 voies urbaines (ou 2 voies contigües).

 mettre en place un REV- Réseau Express Vélo : des pistes cyclables en site propre, sécurisées, continues pour relier les lieux stratégiques de la ville et de l’agglomération

- 2023-2025 : poursuivre des travaux d’aménagement pour assurer les continuités des infrastructures, renforcement du marquage pour légitimer davantage la présence du vélo

 supprimer ou remplacer les places entourant dangereusement les passages piétons par des stationnements vélo

– sanctuariser les accès aux écoles pour les piétons et les cyclistes (rues aux enfants)

Mulhouse mérite une vraie politique cyclable complétée par un plan piéton ambitieux pour redonner toute sa place à la marche et rendre accessible tous les lieux de la ville.

Une conclusion s’impose : vos élu.e.s de droite aux responsabilités semblent aimer le bruit, la pollution, les bouchons… Ceci est dommage car développer le vélo c’est agir pour la santé publique, pour la qualité de vie au quotidien et pour l’économie locale. Que dire du nouveau rapport du GIEC, ultime invitation à agir vite et bien. Encore faut-il en avoir la volonté.

Bonne rentrée !

Retrouvez nos propositions : https://mulhouse-cause-commune.fr/notre-programme/

Mulhouse Cause Commune – élu.e.s écologistes et de gauche
Loïc MINERY, Nadia EL HAJJAJI, Joseph SIMEONI, Nina CORMIER, Jean-Yves CAUSER, Maëlle PAUGAM, Jason FLECK

Contact : Adeline.Garnier@mulhouse-alsace.fr

Tribune à retrouver sur le site du magazine M+