PSA… Plus de 1000 intérimaires sur le carreau depuis octobre ! Une hémorragie supplémentaire de l’emploi dans la région mulhousienne.
De 15 000 ouvriers à bientôt 5000, les choix opérés ces dernières années interrogent. Se concentrer sur un segment « véhicules haut-de-gamme » a-t-il vraiment un sens en 2019 lorsqu’en même temps on assiste à la fragilisation sociale du personnel et donc des habitant.e.s de Mulhouse et des environs ? N’y a-t-il une nouvelle stratégie industrielle à repenser ? Une responsabilité sociale et environnementale à assumer ? Un ancrage vertueux dans le territoire plutôt qu’un arrimage « hors-sol » ? 

Penser l’avenir du territoire c’est aussi se prémunir de lendemains qui déchantent. Nous porterons l’idée d’une filière exemplaire de recyclage des véhicules ou des composants automobiles pour envisager l’avenir du site et de l’activité productive selon une logique d’économie circulaire.

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]